Intersec sélectionnée par le Ministère de l’Intérieur français pour fournir la plateforme d’alerte des populations sur téléphone mobile

15 avril 2021

Logo du Ministère de lIntérieur 2020logo color

 

Les Ministres de la Transition Ecologique Barbara Pompili et de l’Intérieur Gérald Darmanin avaient annoncé, le 24 septembre 2020, à l’occasion d’une visite à Rouen un an après l’incendie de l’usine de Lubrizol, le lancement d’un système d’alerte aux populations sur leur téléphone mobile. Le choix d’Intersec pour déployer le socle de ce système lance ce chantier qui contribuera à la protection des populations dès le premier semestre 2022.

Paris, France, jeudi 15 avril 2021 – Intersec, éditeur de logiciels big data basé à Paris la Défense, vient d’être sélectionné à l’issue d’un processus compétitif international par le Ministère de l’Intérieur français, aux fins de lui fournir la solution qui permettra, dans un peu plus d’un an, d’envoyer à chaque Français, en Métropole comme dans les territoires Ultra-Marins, une alerte textuelle en cas de danger vis-à-vis des personnes ou des biens.

Le processus de sélection visait à fournir aux services du Ministère, à la Sécurité Civile, aux préfectures, et potentiellement dans un second temps à des agglomérations ou à des fournisseurs d’infrastructures ou de services critiques, des moyens de communication en temps réel, de façon très rapide, vers les populations, sur leur téléphone mobile. D’autres canaux de diffusion seront également déployés pour prévenir la population (canaux digitaux, connexion au système de sirènes existant, etc.)

La plateforme fournie comportera une application dénommée GeoSafe Gestion de Crises qui sera utilisée par les services de l’État, ainsi qu’une plateforme de médiation qui permettra d’acheminer les messages d’alerte vers les infrastructures des opérateurs de télécommunications mobiles présents en Métropole comme en Outre-Mer. Parallèlement, l’État Français négocie avec les opérateurs de télécommunications des extensions à leur réseau pour pouvoir relayer ces alertes vers leurs abonnés, en fonction de leur géolocalisation. Les messages d’alerte ainsi envoyés ne nécessitent pas l’installation préalable d’une application pour smartphone pour être reçus, et pourront donc être transmis vers les 76 millions de téléphones mobiles actuellement en circulation en France, ainsi que vers ceux des étrangers en situation d’itinérance sur le territoire français.

La confidentialité des données des abonnés mobiles sera assurée par un ingénieux algorithme qui présente les données géolocalisées aux utilisateurs des services publics de façon anonymisée et agrégée, aux fins de leur permettre de remplir leurs missions de sécurité civile, confinant la connaissance des positions des terminaux mobiles aux seuls opérateurs de télécommunications, lesquels procèderont à l’envoi des messages unitaires vers les destinataires.

Intersec est devenu depuis une demi-douzaine d’années un acteur de référence dans la fourniture, aux opérateurs de télécommunications et aux pouvoirs publics à travers le Monde, de solutions permettant d’assurer et de renforcer la protection des populations civiles. Il en va ainsi de l’envoi de messages d’alertes en cas de situation d’urgence, de la localisation automatique d’un citoyen à l’occasion d’un appel de détresse, ou encore de la facilitation de l’accès à des données de géolocalisation à l’occasion d’enquêtes judiciaires.

Intersec est aujourd’hui un partenaire de choix pour les pouvoirs publics, services de sécurité civile, smart cities, et les opérateurs de télécommunications, comptant à son actif sur ces sujets de protection et sécurité des populations environ vingt-cinq clients dans une dizaine de pays sur les cinq continents, et grâce à la localisation de près d’un milliard d’êtres humains et objets connectés à ce jour.

Yann Chevalier, Directeur général d’Intersec, déclare aujourd’hui : « adolescent, je regrettais que mon père n’ait d’autre choix que de passer des soirées entières, et de longues heures le week-end, en centre opérationnel en préfecture, pour préparer et diffuser des messages d’alerte vers différentes communes qui allaient être touchées par des crues, essentiellement en itérant des appels, des fax et des télex vers les maires qui à leur tour allaient prévenir leurs administrés. Je suis heureux que la technologie permette aujourd’hui de fournir un procédé très rapide, complètement automatisé, qui touchera le plus grand nombre et sauvera des vies. Et nous sommes tous fiers, chez Intersec, que notre produit ait été sélectionné par les autorités françaises à l’issue d’un processus compétitif très exhaustif ! »

Romain Moutard, Lieutenant-Colonel de sapeurs-pompiers professionnels et Directeur de Projets auprès de la DNUM du Ministère de l’Intérieur, en charge notamment de la modernisation de l’accessibilité et de la réception des communications d’urgence pour les services de sécurité, de santé et de secours, ajoute : « nous sommes heureux de disposer des compétences, des savoir-faire et des produits nécessaires en Europe, nous permettant de construire une solution d’alerte souveraine, de premier plan, déployant sans attendre des innovations et des fonctionnalités mises au point depuis quelques mois seulement. Nous avons l’ambition de construire une solution qui sera une référence européenne. Nous avons été séduits par la complétude de la solution d’Intersec, par son expérience dans la diffusion de messages à très grande échelle en fonction de la localisation en temps réel des destinataires, et par la volonté de ses équipes à maintenir cette solution à la pointe de l’état de l’art au cours des années à venir ».

Cette sélection par le Ministère de l’Intérieur français valide la stratégie d’investissements significatifs mise en œuvre par Intersec ces dernières années, en développement produits et en développement commercial sur les cinq continents. Rien que sur l’année 2021, Intersec prévoit le recrutement de 30 à 40 collaborateurs dans des emplois pérennes, pour continuer à enrichir son offre GeoSafe et conserver sur leadership sur le marché, tout en approchant de plus en plus de nouveaux clients dans le Monde entier et devenir ainsi d’ici deux ans le leader Européen du secteur.

Fondée en 2004 par trois polytechniciens, Olivier Guillaumin, Yann Chevalier et Jean-Marc Coïc, Intersec a construit une plateforme de gestion des données d’activité et de mobilité qui, en déployant des capacités d’envoi de message à très grande vitesse, et des algorithmes d’intelligence artificielle, permet aujourd’hui à cent clients de premier plan dans quatre-vingt pays à travers le Monde de mettre en œuvre des usages dans le domaine du marketing contextuel, de la publicité géolocalisée, de la sécurité des populations, de la gestion smart cities, ou encore de la gestion de flottes d’objets connectés (IoTs). La société est financée par de prestigieux investisseurs institutionnels tels que Innovacom-Turenne Capital, Crédit Mutuel Innovation, Highland Capital Partners Europe et Omnes Capital. Régulièrement primée pour ses innovations reconnues par le marché, Intersec est soutenue financièrement par Bpifrance dans ses démarches d’innovation et de développement export.

à propos de Intersec

Intersec édite des logiciels spécialisés dans la conception de solutions de collecte et d’analyse du Big-data destinées aux Grands Comptes. Avec des clients comme CISCO, TELEFONICA, ou ORANGE, l’entreprise qui emploie actuellement près de 160 collaborateurs réalise une large partie de son activité à l’international. Suite à plusieurs levées de fonds auprès d’Innovacom, l’entreprise poursuit deux de ses objectifs stratégiques : le développement international et la pénétration de nouveaux marchés ou nouvelles verticales métiers.

mots clés